Cosmos

Cette tête a été pensée à partir de la forme d’un oeuf (forme primaire, première).

Elle est lisse blanche ovoïde.

J’avais cette idée d’oeuf, et de tête;  et l’envie d’évoquer le relâchement, le calme.

Et puis j’ai souhaité ne pas fermer cette tête. L’image parle d’elle même… Une référence à Jodorowsky qui nous invite à “briser nos cages mentales”.

La tête n’a pas de visage, mais des oreilles. Elle continue d’être réceptrice…

L’homme, malgré ses angoisses, contient l’immensité profondément en lui. L’intérieur de cette tête et son ornementation, évoquent l’idée d’infini et d’immensité calme en chacun de nous. 

La balançoire, c’est l’idée de l’enfant relié à un imaginaire immense, et apaisant.

C’est aussi l’idée du temps suspendu, d’un moment de méditation hors du temps.

Et puis c’est l’idée d’équilibre que l’on trouve dans le “jeu”, le relâchement, le lâcher-prise…